Magazine Panafricain d'Informations Sportives, Culturelles et Publicitaires

 
 
 
RETOUR
 
 
 

 

 

 

 

     

Finale de la 32ème édition de la Can Egypte 2019 :
Deuxième sacre pour les Fennecs d’Algérie
(Zoom sur les différentes distinctions,

le Nigeria médaillée de bronze)

Les Fennecs d'Algérie savourant leur victoire

 

 Démarré le 21 juin 2019, la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can Egypte 2019) a rendu son verdict au stade international du Caire, le vendredi 19 juillet 2019 avec le sacre des Fennecs d’Algérie à l’issue d’une finale plus tactique qu'emballante, grâce à un but matinal inscrit à la 2ème mn et qui porte la signature de Baghdad Bounedjah. C’est en présence du Président de la Caf entouré des membres du Comité exécutif, sous les yeux d’illustres noms du football tels que Samuel Eto’o, du président de la Fifa Gianni Infantino ou encore de Franck Ribéry.

2mn !!! C’est le laps de temps qu’il a fallu aux protégés du technicien algérien Djamel Belmadi pour voir leur victoire se dessiner. En effet, sur la première attaque de la rencontre, Baghdad Bounedjah décante un tir contré par un défenseur sénégalais. Le gardien Alfred Gomis trop avancé sur sa ligne est lobé.
Menés, les Sénégalais réagissent et prennent le match en main, privant du coup de ballon, les Fennecs de ballon. Ainsi, à la 37ème mn, M’Baye Niang passe à côté de l’égalisation en voyant sa frappe frôler l’angle des buts de Rais M’bohly.

 

Les images fortes de la finale


A la reprise, les Lions sont encore plus présents. Ils contrôlent le ballon. A la 65ème mn, le même prend de vitesse le gardien algérien M’Bohli mais ne réussit pas à redresser son tir. Trois minutes plus tard, précisément à la 68ème mn, c’est Youssouf Sabaly qui s’illustre avec une frappe en puissance sortie sur claquette par M’Bolhi. Le temps s’égrène… les algériens reculent, à l’image de ce qui leur a pourtant coûté une grosse frayeur en demi-finale face au Nigeria.
Autour de l’heure de jeu, ils ont même eu droit à un bel ascenseur émotionnel, lorsque l’arbitre Camerounais de la rencontre, Alioum désigne à la 59ème mn le point de penalty, alors que sur un centre de Lamine Gassama, Adlane Guedioura touche le cuir de la main. Mais après être allé consulter les images à l’aide de la VAR, il s’est finalement déjugé, estimant que la main de Guedioura était collée à son corps au moment du contact. Nouvelle frustration pour les Lions du Sénégal, qui ont eu au moins le mérite de les remettre un peu dans le match. Sadio Mané et ses camarades continuent de pousser mais n’arrivent pas à trouver la faille. Et malgré les quatre minutes de temps additionnel, les Sénégalais ne parviennent pas à trouver le chemin des buts. Au finish, c’est sur cette avance au marquoir électronique que le Directeur de la partie, le Camerounais renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. Les 23 joueurs algériens d’envahissent la pelouse dans les secondes suivantes, autour de leur coach Belmadi enfin comblé. L’Algérie peut enfin soulever le deuxième trophée continental de son histoire, 29 ans après une génération déjà dorée. Pour le Sénégal, comme en 2002, le rêve se brise. Après avoir été vaincus en finale de l’édition 2002 avec le capitaine Aliou Cissé, c’est avec le même homme, désormais sélectionneur, qu’ils devront avaler la frustration d’un deuxième échec. C’est dire que le premier titre des Lions, ce ne sera pas encore pour cette fois…

 

Les images fortes de la finale


« C’est extraordinaire, historique ! C'est la première Can qu'on gagne en dehors de nos frontières. On l'a gagnée en 1990. Depuis, ça a été un long passage à vide. On est un pays de football, vous le savez. On mérite je pense » a déclaré Djamel Belmadi, qui a conclu : « C'est vrai que ça a été très difficile, on a eu affaire à un mondialiste, une grosse cylindrée, classée numéro 1 en Afrique. On savait que ça allait se jouer sur un détail, les garçons ont tenu. On termine meilleure attaque, meilleure défense, que demander de plus ? »

Nigeria médaillée de bronze
Les Super Eagles ont remporté la médaille de bronze le mercredi 17 juin 2019 dernier, après leur victoire (1-0) face aux Aigles de Carthage, grâce à une réalisation du Nigérian Odion Ighalo qui survole le classement des buteurs, son compteur étant désormais à cinq buts. Quant au Nigeria, il s’adjuge le bronze pour la huitième fois.

 

Les images fortes du match de classement


A peine 3mn disputées et le Nigeria prend l’avantage suite d’un cafouillage du gardien tunisien Ben Cherifia qui a permis à Odion Ighalo d’ouvrir le score, dans la cage vide. En face, l'équipe tunisienne affiche un visage plutôt timoré. Alain Giresse préfère le trio offensif Khenissi – Khazri – Badri avec Youssef Msakni et Sliti Naim sur le banc. Sur les coups de pied arrêté lors desquels il est généralement étincelant, le milieu tunisien apparaît quelque peu diminué.
A quelques secondes de la fin de la première période, le désormais meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations, Odion Ighalo, sort sur blessure. Sur cette courte avance des Super Eagles, les deux équipes rejoignent les vestiaires.

 

LES DIFFERENTES DISTINCTIONS

 

MEILLEURS PASSEURS : Kessié (Côte d’Ivoire), Ismaël Bennacer (Algérie)

MEILLEUR GARDIEN : Raïs Mboli (Algérie)

MEILLEUR JOUEUR : Ismaël Bennacer (Algérie) 

MEILLEUR_BUTEUR : John Ighalo  (5 buts), Nigeria

MEILLEUR ENTRAÎNEUR : Djamel Belmadi (Algérie)    

LE PRIX DU FAIR-PLAY : (Lions du Sénégal) 


 

René José SAGBO

Préférence Magazine, 20 Juillet 2019

g
 

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

ESPACE

 

Adresse : 08 BP 0185 Cotonou (Rép. du Bénin) - Siège : Ouaga Centre / Allée Maison des jeunes - Siège Social : Bénin, Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal

Téléphone. : (+229) : 97 58 87 87 / (+229) :  97 87 59 18 - Site Web : www.preferencemag.com  - E-mail : prefmag56@yahoo.fr

 

Tous droits réservés à PREFERENCE MAGAZINE @ 2013